L’assemblage robotique est l’un des plus grands défis pour la robotique et le secteur automobile en particulier, où la précision et la vitesse sont cruciales. 

Pour toutes les applications de manipulation et d’assemblage, il faut un système robotique capable de gérer des trajectoires complexes tout en assurant la sécurité des opérateurs.

Assemblage de la culasse avec les robots Comau

La réalisation de l’assemblage automatisé n’a cependant pas été un défi impossible pour Elettrosystem, une société spécialisée dans les solutions d’automatisation industrielle. 

La société s’est tournée vers Comau pour développer ce nouveau type d’automatisation, confiante que ses robots industriels seraient capables d’effectuer les tâches requises. L’objectif était de créer une ligne très flexible, capable de gérer rapidement la variation de la production et de pouvoir effectuer des mises à jour rapides sur les configurations mécaniques.

Robots industriels de Comau: à chacun sa tâche

À l’intérieur d’une cellule, on trouve quelques robots Comau : NJ-110-3.0, NJ -60-2.2 et un NJ-16-1.65. Ces trois robots doivent transférer les têtes entre les différentes zones de travail et manipuler les composants à appliquer sur la tête des cylindres, ainsi qu’effectuer des tâches de monitoring.

Etes-vous intéressé par d’autres cas d’automatisation automobile ? Lire l’étude Maserati 

Les têtes sont transportées sur une ligne de transport de palettes à partir de laquelle le robot les prend, les répartissant sur les différents postes de travail pour l’assemblage. Là, un autre robot s’occupe de l’assemblage des ressorts de poussée des soupapes et d’autres composants. Les robots, atteignant leur niveau maximum de flexibilité, effectuent des trajectoires et des positionnements complexes pour saisir les composants et les assembler sur la tête motrice traitée.

Les modèles de têtes sont différents les uns des autres et le robot fonctionne comme une pince, ce qui réduit les temps d’installation et de changement, rendant le processus extrêmement flexible et efficace. 

Si vous voulez en savoir plus sur les robots industriels

Ensuite, un troisième robot industriel intervient, prenant la tête partiellement assemblée et la positionnant dans les stations pour les dernières opérations d’usinage, telles que l’enfoncement de goujons ou le vissage.

La nécessité de simplifier le poste de travail pour insérer les robots et leur garantir une flexibilité maximale a également conduit à une meilleure efficacité en termes d’utilisation de l’espace ; en effet, grâce à cette simplification, il est désormais possible de travailler de nombreux modèles de têtes dans le même espace qui, pour la cellule robotisée, n’est que de 5 mètres de côté. Mais auparavant, sans cette solution, 20 mètres auraient été nécessaires.

Cet exemple d’automatisation réussie, née grâce à l’intégration entre les robots Comau et les solutions Elettrosystem, peut être une réalité pour vous aussi : il suffit de remplir le formulaire ci-dessous.