Case-History_Faro-Mate exosquelette

Faro Spa est une entreprise italienne productrice, au niveau mondial, d’équipements pour cabinets dentaires, avec le souci permanent de maintenir la relation avec son territoire, où l’activité a commencé et se déroule toujours.

Malgré une production mondiale, l’esprit de l’entreprise reste familier, riche d’attention envers les employés et à leurs conditions de travail. 

Le problème : beaucoup de temps avec les bras soulevés

Ces dernières années, Faro Spa a modifié l’organisation du travail, en transformant la production sur la base des exigences des clients, à l’aide de techniques de formation continue et de tutoriels vidéo pour les opérateurs. 

De plus, la direction a également demandé une analyse de la sécurité des opérateurs. Cette étude a montré que les opérateurs ne réalisent pas de tâches trop lourdes, mais que, surtout parmi les plus experts, l’âge moyenne dépasse les 50 ans, et le fait d’exécuter certains travaux se révèle être extrêmement fatigant. 

La production en soi arrive à avoir un poids maximum de 7 kg, ce qui ne représente donc pas un problème réel ; ce qui est plus relevant sont les opérations de montage, où les opérateurs doivent continuellement soulever les bras, si ce n’est pas de les garder soulevés longtemps, par exemple lorsqu’ils utilisent une visseuse électrique. 

operateur FARO avec MATE exosquelette

La solution : un exosquelette passif mécanique, un MATE

Cet environnement et surtout la typologie de demande d’intervention, est idéale pour l’application de MATE, c’est pour cela que l’entreprise Faro, avec Comau, a effectué une analyse afin de comprendre où cet exosquelette puisse mieux s’adapter. 

Finalement, surtout dans le but de l’entreprise à améliorer les conditions de travail, l’on a décidé d’utiliser MATE au service assemblage. 

Actuellement, l’entreprise a à sa disposition un seul exosquelette, que deux opérateurs mettent pendant presque toute la durée du poste. 

L’opérateur qui l’utilise le plus – M. Bulla – affirme que cet exosquelette a amélioré sa façon de travailler ; on peut le mettre facilement, sans avoir besoin d’aide, et quelques heures de formation sont suffisantes pour être complètement autonomes dans son utilisation. A la fin du poste on n’a ps mal aux épaules, ce qui comporte une amélioration de la santé de l’opérateur, ainsi qu’une accrue performance de travail : effectivement, les erreurs causées par la fatigue sont réduites, et la vitesse de production augmente. 

C’est pour ces raisons que Faro envisage déjà, moins d’un an après l’introduction du premier exosquelette industriel, d’en ajouter d’autres à la chaîne de production. 

“Ma condition de travail s’est améliorée depuis que j’utilise MATE, à la fin de la journée je n’ai plus mal aux dos et je peux donc mieux travailler, à la même vitesse du début à la fin du poste, avec moins d’erreurs causées par la fatigue”

M. Bulla, opérateur chez Faro Spa depuis 30 ans, ambassadeur MATE 

Opérateur FARO avec exosquelette MATE