Selon lInternational Federation of robotics les prévisions de croissance du marché de l’exosquelette sont remarquables et concernent principalement les Pays industrialisés. Le potentiel de développement des exosquelettes est très grand ; leur utilisation est effectivement diffusée et suggérée dans ces lieux de travail où l’activité physique de l’opérateur est fatigante, répétitive et continuelle mais qui, justement grâce à la technologie, peut être soulagée.

Les prévisions du marché pour les exosquelettes : les détails

Le taux de croissance prévu pour le marché des exosquelettes est à deux chiffres de 2019 à 2022. Déjà en 2018 plus de 7.000 unités ont été vendues dans le secteur de la fabrication pour supporter le travail des ouvriers, mais le potentiel de demande du marché serait de 60.000 unités pour toutes les typologies d’exosquelette.

Selon l’International federation of robotics, d’ici  2020 le marché des exosquelettes sera composé par 10.000 unités dans les différents domaines d’application.

De plus, selon les estimations de Oxford Economics, d’ici 2030 plus de 20 millions d’employés partout dans le monde pourraient être remplacés par un robot, avec une augmentation de l’installation de machines de 30% pour une valeur ajoutée au PIB global d’environ 5.000 milliards de dollars.

Pour le moment il y a plusieurs réalités industrielles impliquées en robotique : il y a eu effectivement plus de 1,3 millions de commandes de vente effectuées de 2015 à 2018. Selon l’IFR, la Chine domine de loin le marché, suivie par le Japon, par les États Unis et la Corée du Sud. L’Allemagne suit de près avec 30.000 robots industriels produits.

Quels avantages pour le travailleur qui utilise l’exosquelette?

Il y a beaucoup d’avantages, comme l’amélioration du confort au poste de travail, la réduction de la fatigue musculaire et, en conséquence, l’amélioration de la qualité du travail effectué, ainsi que les bénéfices indirectes pour l’ensemble de la Société, dont le bien-être se base sur une force de travail épanouie et en bonne santé.

Pour en savoir plus à propos de l’exosquelette industriel MATE de Comau

Bien qu’une partie importante du travail dans les usines soit automatisée, l’apport de l’homme est encore fondamental et reste au centre de nombreuses opérations, répétitives certes mais qui requièrent aussi un haut niveau de précision : il suffit de penser que pour certaines tâches, par exemple, un ouvrier soulève le bras 4.600 fois par jour, presque un million de fois par an.

Contactez-nous, un conseilleur sera disponible pour vous aider!

On est toujours à vos côtés