Comau a toujours été attentif à la formation des jeunes talents et c’est pourquoi il a décidé d’investir dans les jeunes pour son projet éducatif avec l’IAAD, Italian University for Design, fin 2019. 

L’objectif était d’amener les jeunes designers à réfléchir à la nouvelle “peau” des robots collaboratifs et à explorer le potentiel et les possibilités de réalisation des revêtements à capteurs des robots Comau.

Ces revêtements sont fondamentaux, car ils permettent aux robots de travailler en mode collaboratif, tout comme AURA-170-2.8. → découvrez ici la sensibilité de la peau de notre cobot.

Pour les étudiants de l’IAAD comme pour les concepteurs de Comau, l’expérience a été fondamentale pour échanger des idées et du savoir-faire, afin de renouveler les technologies de Comau.

En même temps, c’était une occasion unique pour les jeunes de comprendre les étapes du développement d’un nouveau produit d’automatisation industrielle

Tous les projets, allant de contextes d’utilisation industrielle à de véritables concepts créatifs, ont été présentés et les plus intéressants seront une source d’inspiration certaine pour Comau dans le développement et la conception de nouvelles technologies pour des solutions collaboratives.

Fonctionnalité de la technologie robotique selon Comau

Pour Comau, toute technologie doit toujours être utilisable, fonctionnelle, intuitive ; c’est pourquoi il existe une équipe “Style & Design“, née au sein de Robotics & Automation Products. 

En fait, un produit ne peut être efficace et fonctionnel s’il n’est pas créé avec soin en ce qui concerne la forme, le style et l’ergonomie. Comau, dans le concept de HUMANufacturing , combine donc les connaissances en ingénierie et la créativité il faut développer une nouvelle technologie. 

Ce n’est donc pas un hasard si, chez Comau Robotics, tous les produits ont des lignes attrayantes et fraîches qui aident souvent les machines à être encore plus efficaces

La collaboration entre Comau et l’IAAD est une nouvelle étape dans la formation de jeunes talents, comme c’est le cas avec l’Académie, d’une part, et d’autre part, elle permettra d’enseigner aux concepteurs du futur la culture de l’automatisation dans l’esprit Comau de la centralité de l’homme.