La situation en France : le niveau des élèves se détériore en mathématiques

Selon les résultats de l’Institut de France – Académie des sciences, il semble que les notes des élèves en mathématiques continuent de baisser

Cette détérioration générale est évidente depuis environ 12 ans et concerne tous les élèves, sans différence entre les plus préparés et les moins préparés ; le niveau moyen de préparation diminue donc rapidement. 

Les données les plus récentes, partagées par le ministère de l’éducation nationale en avril 2020, indiquent des problèmes majeurs chez les élèves pour résoudre les problèmes et faire des additions et des soustractions. 

Environ 53 % des élèves atteignent un niveau de préparation acceptable et, dans un trop grand nombre d’entre eux, environ 30 % du total, ont des difficultés à effectuer des calculs à deux chiffres

En outre, il existe une nette différence entre les filles et les garçons : alors que les filles sont bien meilleures en français (avec une différence allant jusqu’à 4,7 points), en mathématiques, le résultat est à l’envers, bien que dans ce cas la différence soit au maximum de 3,5 points plus élevée pour les élèves que pour leurs camarades de classe.

Les mathématiques expliquées par des robots, un moyen d’inverser la tendance

Selon Comau, la formation, en particulier dans les disciplines STEM, doit s’adapter à la technologie disponible ; tout comme les données le confirment, les étudiants ne sont plus prêts à suivre des leçons statiques comme par le passé, mais ils doivent se sentir impliqués et surtout comprendre l’impact réel de ce qu’ils font. 

C’est pour cette raison qu’est née l’expérience e.DO, une formation en mathématiques, technologie, codage, qui rejoint l’apprentissage de la programmation robotique de base et où grâce à des robots éducatifs les enfants, dès l’école primaire, peuvent apprendre au mieux et développer des compétences telles que la résolution de problèmes

L’approche de l’éducation innovante, ludique pour les élèves est toujours adaptée à chaque tranche d’âge ; par exemple, l’enseignement des mathématiques grâce au robot e.DO se compose comme suit : 

  • 8-10 ans – propriétés d’exploitation et unités de mesure
  • 11-13 ans – Plan cartésien
  • 14-19 – géométrie analytique

Un parcours complet, qui aide vraiment les enfants non seulement à apprendre, mais aussi à comprendre les mathématiques.

Viviana Pinto : la robotique en classe pour apprendre par l’expérience

Viviana a su se frayer un chemin dans le monde des disciplines STEM (lire l’article) et collabore avec Comau en suivant ses passions : la robotique d’un côté et l’animation scientifique de l’autre. 

Viviana Pinto, qui collabore avec Comau

À 26 ans et avec un diplôme d’ingénieur en mathématiques, elle a une vision claire de l’éducation : “les plus jeunes filles sont habituées à ne pas prendre de risques, alors que la technologie leur apprend qu’elles peuvent se mettre en danger et que lorsqu’elles se trompent, elles n’ont qu’à réessayer“. 

Selon Viviana, les robots éducatifs peuvent beaucoup aider à éliminer les écarts entre les sexes, car ils ne font pas de distinctions mais enseignent aux enfants comment résoudre les problèmes, les mettant face à une situation avec un objectif clair à atteindre, où tous ensemble, garçons et filles, doivent coopérer

Grâce à la robotique, l’erreur n’est pas un drame irréversible, mais une partie fondamentale de tout processus d’apprentissage et, par conséquent, fondamentale à l’école.